Rouen - 11 avril 2015

   En plus de nos deux voyages traditionnels, nous avons proposé cette année aux adhérents une sortie d'une demi-journée pour découvrir une exposition temporaire particulièrement intéressante :

 Sienne, aux origines de la Renaissance

 

    Tous les participants ont été émerveillés par la très belle sélection d’œuvres, de la fin du XIIIe siècle à la fin du XVe siècle, prêtées en majorité par la Pinacothèque de Sienne. 

Dietisalvi di Speme, Vierge à l'enfant, 1262 / Sienne, Pinacothèque
Dietisalvi di Speme, Vierge à l'enfant, 1262 / Sienne, Pinacothèque
Lorenzetti  Ambrogio, Effets du Bon Gouvernement dans la ville, 1339, (fac-simile de la fresque de Sienne, Palais Public)
Lorenzetti Ambrogio, Effets du Bon Gouvernement dans la ville, 1339, (fac-simile de la fresque de Sienne, Palais Public)

           Les médiateurs, unanimement appréciés pour leurs connaissance approfondie du sujet, nous ont fait découvrir les spécificités de l'art de Sienne, centre de création aussi actif que Florence en cette période charnière entre gothique et Renaissance.

           Cette exposition fait parfaitement comprendre comment les artistes Siennois (Duccio, Simone Martini, les frères Lorenzetti...) ont fait évoluer la peinture depuis les premiers panneaux aux thèmes exclusivement religieux, sur le modèle hiératique de l’icône byzantine, jusqu'à une peinture très diversifiée de plus en plus réaliste et humanisée.


          Les représentations ci-dessus éclairent avec force le chemin parcouru.

  • A droite, seulement un siècle plus tard, vers 1340, dans l'Allégorie du Bon et du mauvais Gouvernement, dont l'exposition présente un fac-simile, Ambrogio Lorenzetti représente une extraordinaire variété de sujets. Cette fresque frappe par la liberté de mouvement des personnages, figurés dans toutes les activités de la vie quotidienne et dans des décors tant urbains que ruraux.
Giovanni di Paolo, Vierge d'humilité, vers 1450, Sienne, Pinacothèque nationale
Giovanni di Paolo, Vierge d'humilité, vers 1450, Sienne, Pinacothèque nationale
Francesco di Giorgio Martini,1460, Suzanne et les vieillards, Sienne, Pinacothèque
Francesco di Giorgio Martini,1460, Suzanne et les vieillards, Sienne, Pinacothèque

 

Dans la deuxième moitié du XIVe siècle, la peste et les difficultés économiques et politiques ralentissent le dynamisme du foyer artistique siennois.

     Au XVe siècle de grands artistes émergent à nouveau, Sassetta, Giovani di Paolo... Ils vont produire des œuvres qui gardent le goût de la narration et le raffinement de la tradition siennoise tout en s'appropriant l'influence de la Renaissance florentine.

 

      Ci-contre, l’œuvre de Giovanni di Paolo (1403 - 1482) montre le goût du détail et d'une riche ornementation mais encore une certaine maladresse dans la représentation du paysage. Suivez le lien  de  la Vierge de l’humilité  pour en découvrir les détails agrandis.

 

     Son contemporain, Francesco di Giorgio Martini "adapte le sérieux du langage florentin à la fantaisie siennoise et sa vivacité narrative [...] Il adopte un vocabulaire nourri de l’Antique pour l’architecture et le décor" mais on trouve toujours dans ses œuvres le goût siennois de la précision et du détail. Voir le tableau agrandi et la fiche complète sur le site du musée de Rouen.


      Ci-dessous un magazine de lachainenormande d'une durée de 16 mn vous permet de découvrir en vidéo cette somptueuse exposition.

        L'exposition était si passionnante qu'elle aurait mérité une plus longue visite et chacun aurait souhaité, après la visite guidée, avoir le temps de revoir tranquillement à son rythme les tableaux présentés.

      L'exposition temporaire suffisait à justifier le déplacement. Par ailleurs il a été évident pour chacun que le musée (et la ville) de Rouen méritent une grande journée de découverte. En témoignent les quelques photos ci-dessous. Nous ne manquerons pas de vous la proposer une prochaine fois.


        N'hésitez pas à donner votre avis sur l'opportunité de proposer à nouveau juste une demi-journée à l'occasion d'une exposition exceptionnelle comme celle-ci.


Quelques aspects du musée :

Quelques aperçus de la riche collection de peinture  du musée de Rouen :

Écrire commentaire

Commentaires : 0