Œuvre du mois - juin 2016 - Le Beffroi

Accrochage "Œuvre de l'été".

 

10 juin - 18 septembre 2016

 

    Delphine Lacaze, conservateur régional des Monuments Historiques de la DRAC Picardie a prononcé la conférence sur "l'Œuvre de l'été", le Beffroi d'Abbeville, le vendredi 10 juin à 18 h.

Delphine Lacaze, conservateur régional des Monuments Historiques de la DRAC Picardie / Photo Marie-Eve Pruvot
Delphine Lacaze, conservateur régional des Monuments Historiques de la DRAC Picardie / Photo Marie-Eve Pruvot

    Ci-dessus Beffroi d'Abbeville, cour de l’hôtel de ville, Lithographie en couleur, par  Louis HAGHE, (1806-1885) d'après Aimé Duthoit (1803-1869), XIXe siècle Abbeville, Musée Boucher-de-Perthes.


Téléchargez le livret d'accompagnement rédigé par la conférencière.


Quelques photos de la séance (ph. M-E Pruvot)



Histoire et évolution architecturale du beffroi d'Abbeville

Beffroi d'Abbeville, 1209 / Photo Amis du musée
Beffroi d'Abbeville, 1209 / Photo Amis du musée

   Le beffroi d' Abbeville est, avec celui de Boulogne-sur-Mer, l'un des plus anciens de France. Il est inscrit depuis 2005 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco parmi la série des 56 beffrois de Belgique et de France.

Beffroi de Boulogne-sur-mer, 1214 /Wikipedia
Beffroi de Boulogne-sur-mer, 1214 /Wikipedia

Vue du clocher et de la grande chambre de l'hôtel de ville d'Abbeville en 1685/ BM Fonds Macqueron
Vue du clocher et de la grande chambre de l'hôtel de ville d'Abbeville en 1685/ BM Fonds Macqueron

     Le beffroi actuel a été érigé en 1209. C'est une tour carée en grès avec un soubassement en granit.

  La comparaison avec les anciennes gravures ci-contre, fait penser que le beffroi n'a pas subi de modification depuis son origine.

   En 9 siècles d'histoire il a pourtant connu diverses transformations au niveau de sa toiture et dans son environnement.

Plan Cordier, 1663, détail / BM, Fonds Macqueron
Plan Cordier, 1663, détail / BM, Fonds Macqueron

    La richesse des fonds iconographiques conservés à la Bibliothèque municipale, notamment le fonds Macqueron, permet de retracer l’histoire et l’évolution du monument.

Pour bien voir les documents et les légendes cliquez sur la croix au centre de l'image.

1184 : construction d'une première tour à peu près à l'emplacement de l'hôtel de ville actuel (pas illustrée).

1209 : construction de la tour actuelle dominée par une girouette représentant  le comte de Ponthieu Guillaume Talvas.

1468 : construction de la "trésorerie" qui sert d’entrée actuelle au musée.


1685 : les gravures montrent une cour entourée de bâtiments administratifs

1712 : la toiture est remaniée

1732 : démolition de l'hôtel de ville attenant

1747 : construction d'un bâtiment neuf avec un grand balcon en fer forgé conservé au musée.

Vers 1792 : la girouette représentant le comte de Ponthieu est remplacée par un bonnet phrygien et un drapeau tricolore.

1807 : toiture remaniée en forme de dôme surmonté d'une lanterne cubique. L'emblème choisi pour la girouette est un coq.

Le beffroi et ses deux ailes XXe siècle / JH
Le beffroi et ses deux ailes XXe siècle / JH

1940 : un bombardement détruit le haut de la tour qui reste sans toiture jusque vers 1960

1945 : Le beffroi est consolidé, la trésorerie restaurée avec usage massif du béton.

1952 : construction de deux ailes de brique et de béton pour y installer pour accueillir les collections de l'ancien Musée du Ponthieu et de Boucher-de Perthes.

NB. Le Musée d’Abbeville et du Ponthieu était auparavant dans l’ancien hôtel particulier d’Arthur Foucques d’Émonville.

11 juillet 1954 : Inauguration du nouveau Musée Boucher-de-Perthes occupant le Beffroi, la trésorerie et les nouvelles salles attenantes.

1960 : inauguration du nouvel hôtel de ville.

1980 : Fin de l’aménagement du musée.

1986 : Une toiture neuve est posée.  Conforme aux plus anciens documents, elle reprend la forme pyramidale à quatre pans, coupée en son milieu par la galerie de guette, avec au sommet une girouette dorée représentant Guillaume Talvas à cheval.



Rôle du beffroi d'Abbeville

 

    C'est un monument chargé d'histoire qui a assumé de nombreuses fonctions.

 

Fonction symbolique

   Il symbolise avant tout les droits communaux accordés dès 1130 par le comte de Ponthieu Guillaume Talvas.

     La charte d'Abbeville octroyée en 1184 par Jean de Ponthieu confirme et étend les privilèges de la commune.

     Parmi les droits acquis, outre le droit de posséder un beffroi : le droit de justice et le droit d'avoir un sceau.

 

Fonction administrative

    C'est le siège des institutions communales dirigées par les échevins. A leur tête, le maïeur. Le premier fut Gontier Patin dont le nom est aujourd'hui celui de la rue longeant le Musée.

     C'est le "coffre-fort" de la commune, ses archives. Là sont stockés les documents importants (la charte par exemple), les sceaux, mais aussi les armes...

    Il est resté partie intégrante de l'hôtel de ville jusqu'en 1940.

     

Fonction défensive

   Jusqu'à la construction de la collégiale, le beffroi est le plus haut monument de la ville (33m). Des guetteurs postés dans la guette à mi-hauteur du toit pouvaient donner l'alerte en sonnant de la trompe en cas de danger. 

    Son aspect trapu, ses murs épais de 2m à la base et renforcés de contreforts,  ses meurtrières, montrent le souci sécuritaire des premiers échevins. Sa silhouette est bien différente de celle des beffrois plus tardifs.

 

Fonction judiciaire

      Les échevins y rendaient la justice. La salle basse servit de prison jusqu'à l'époque moderne.

    Les nombreux graffitis pourraient avoir été gravés par des prisonniers ou des gardes casernés dans ses salles voûtées des étages.

 

Fonction d'horloge

    La vie de la cité est rythmée par ses quatre cloches. Selon leur son et leur rythme elles indiquaient des consignes différentes. La "hideuse", par exemple, appelait la population à se réunir pour un danger, une exécution ou de grands événements. La "cloche de la porte" marquait l'ouverture et la fermeture de la ville. La cloche du Guet appelait la garde. La cloche de la Retraite, ou Apelle-Ekevin, sonnait le couvre-feu et appelait les échevins à se réunir.

Ces cloches ont fondu en 1940 à cause du bombardement. Deux cloches provenant de Boufarik (Algérie) les ont remplacées lors de la reconstitution de la toiture, Max Lejeune étant maire.

 

Fonction de musée

     Emblème fort de la ville et élément patrimonial majeur, le beffroi est occupé depuis 1954 par les collections du musée Boucher-de-Perthes.


 

    Sur le mur de la tourelle un haut relief de bronze, sculpté en 1887 par Emmanuel Fontaine, évoque l'histoire du marin abbevillois, Enguerrand Ringois. En 1360, le Ponthieu est cédé au roi d'Angleterre Édouard III en échange de la libération du roi de France Jean le Bon. Enguerrand Ringois, arrêté et emprisonné à Douvres en 1368, refuse de reconnaître Édouard III comme roi et choisit la mort. Il est précipité du haut des falaises.



Quelques documents complémentaires provenant du club cartophile

Ci-dessus, la charte authentique photographiée aux archives lors d'une exposition en 2014. Le service des archives conserve aussi la matrice du sceau d'Abbeville, datée de 1184. Elle représente le maïeur à cheval, revêtu d'une armure tel un seigneur prêt à guerroyer. Le maïeur portait le sceau dans une "tasce" accrochée à la ceinture, ici un exemplaire du XVIIe s. avec le blason d'Abbeville.

Le garde-corps du balcon d'où le maïeur pouvait faire des annonces aux habitants.

Le musée présente une trompe en cuivre, considérée comme étant celle du guetteur du beffroi.

Au rez-de-chaussée, cachot - porte du XIVe
Au rez-de-chaussée, cachot - porte du XIVe

Augustin Barras (Augustin Boulin dit), Abbeville, le beffroi / photo Musée Boucher-de-Perthes,  Abbeville.

On voit sur cette aquarelle qu'une horloge a succédé aux cloches au début du XIXe siècle.

Il n'y a plus d'horloge sur le beffroi, mais sur la tour du nouvel hôtel de ville.

NB : le cadran solaire date de la restauration du beffroi, ainsi que les gargouilles.

Le cadran solaire date de la restauration du beffroi.

Hora ruit = l'heure fuit précipitamment.

De chaque côté de la devise latine, on observe la lune et le soleil. Au bout du stylet, figure un autre quartier de lune et son ombre donne l'heure sur le cadran.

Légende du site Richesses en Somme.

(site à visiter absolument)


Texte établi à partir du livret et de la conférence de Mme Lacaze .

JH


A propos du beffroi, vous pouvez aussi consulter le dossier du service éducatif du musée.


UNESCO

Le beffroi d'Abbeville, siège du musée, est inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco

Pour en savoir plus, cliquez sur le logo.


ZEVISIT

Pour écouter la présentation du beffroi, cliquer sur le logo ZEVISIT



Écrire commentaire

Commentaires : 0

© Association des Amis du musée Boucher-de-Perthes

 

VOUS AIMEZ LE MUSÉE,

ADHÉREZ AUX AMIS !

Adhérer à l'Association des Amis du Musée Boucher-de-Perthes,

c'est faire œuvre utile de mécénat pour la conservation de notre patrimoine.

Contactez le Musée sur

Musée Boucher-de-Perthes d'Abbeville Officiel

sur Facebook.

 Oeuvres du musée sur le site de la RMN



Les collections du Musée Boucher-de-Perthes sur la base Joconde du Ministère de la Culture

 

Cliquez sur le logo pour visualiser les œuvres du musée